Retour

Vindou Duc cultive le sens du partage

Active dans le domaine des ressources humaines depuis plus de vingt ans, Vindou Duc partage désormais son expérience au sein de son propre cabinet de consulting, The Nextep. Membre de HR Vaud, cette cheffe d’entreprise à l’énergie communicative place l’humain au centre de toute chose.

Quelques instants avant l’heure prévue pour l’entretien en visio conférence nécessaire à la rédaction de cet article, un petit mail prévient : l’interviewée du jour aura un peu de retard. «Rien de grave», justifie-t-elle quelques minutes plus tard en préambule des premières questions. Juste une précédente conversation qu’elle souhaitait mener sereinement à son terme. Elle le concèdera en souriant au bout de quelques secondes à peine, et cela se ressentira presque tout aussi vite: Vindou Duc aime par-dessus tout échanger, partager, communiquer.

La volonté de transmettre

Une jolie habitude, tout à fait pardonnable tant l’énergie et l’enthousiasme de cette membre d’HR Vaud pour son univers professionnel est communicative. Faire partie de cette association est d’ailleurs une suite logique de ce trait de personnalité: «Pour moi, m’impliquer au sein d’HR Vaud, tout comme les articles ou chroniques que j’écris souvent ici et là dans le domaine des RH, c’est apporter ma petite contribution à cet univers. Au fil des années, j’ai acquis une certaine expérience que j’ai envie de transmettre, histoire de faire passer plus loin ce que l’on m’a donné.»

D’origine indienne, élevée en Afrique de l’Ouest avant de venir se former en Europe, celle qui, mariée à un Suisse depuis presque trente ans et maman d’un enfant, a posé ses valises dans la région lausannoise se voit comme une citoyenne du monde: «Cette vie a fait que, par bonheur, j’ai eu une adresse sur quatre des cinq continents. Cela a forgé ma personnalité. J’ai toujours cherché à m’intégrer partout, à connaître les personnes qui vivaient dans les endroits où m’ont conduit mes voyages, à apprendre d’eux. Je perçois les autres, la diversité, comme une richesse et non une source de division.»

La curiosité, une qualité

Pour l’adolescente timide qu’elle était, la curiosité naturelle dont elle faisait tout de même preuve n’a jamais été un vilain défaut: «La curiosité, quand elle est exempte de son aspect intrusif malsain, est positive. Elle oblige à prendre des risques, à aller vers l’autre.»

Français, anglais, mais aussi hindi et sindhi, ses deux langues maternelles, puis, au fur et à mesure de ses pérégrinations espagnol, italien, allemand et même un peu de mandarin grâce à de fréquents séjours professionnels en Chine, Vindou, polyglotte et férue de lectures en tous genres, met ses compétences au service de quelques activités bénévoles qui font son ADN et de son métier.

Ce dernier s’est imposé peu à peu, au fil des rencontres: «J’ai un bac français option philosophie, suivi par des études de commerce et un MBA pour lequel j’ai travaillé sur la production et les RH. Ces deux étapes représentent aussi bien qui je suis: un côté tourné vers la création, les arts. L’autre vers le challenge, le business.»

Une indispensable flexibilité

Un plan de carrière? Vindou avoue n’en avoir jamais eu. Tout dans son parcours atypique est une question d’opportunité: «Ma vie en Afrique, avec son lot d’instabilités, m’a appris qu’il ne faut pas tirer de plans sur la comète, on ne sait pas de quoi demain sera fait. J’ai toujours cherché à rester agile et flexible.»

Après des débuts dans le marketing chez Philip Morris ou encore dans la haute horlogerie, Vindou devient HR Business Partner après une rencontre: «J’avais une vision très négative de ce domaine, très administration du personnel, à l’ancienne mode. C’est une personne que j’ai rencontrée qui a tout changé. Il est devenu mon mentor, m’a formée.» S’en suit un parcours qui la voit passer chez PwC, avant, ici et là, des postes de RH Project manager, SIRH Manager ou encore Global RH manager pour une grande marque de glaces.

L’ expérience collaborateur

Depuis treize ans, celle qui, de son propre aveu, a travaillé dans à peu près tous les domaines sauf la banque, dirige le cabinet qu’elle a fondé avec comme incontournable présupposé de placer l’humain au centre de la stratégie. Au sein de The Nextep, elle intervient notamment dans trois domaines: l’expérience employé et l’expérience client, la mise en place de stratégies globales et leur application au niveau RH pour accompagner une entreprise dans son positionnement et l’accompagnement de jeunes entrepreneurs dans la création de leur business ou dans la réinvention de leur carrière.

Là, encore, ses compétences très diversifiées sont un véritable atout pour offrir un accompagnement global à ses partenaires. Incontournables des problématiques actuelles du domaine des RH, l’expérience employé et l’expérience client sont au cœur de ses préoccupations: «Le monde du travail a changé. Aujourd’hui, le salaire n’est plus une priorité dans le choix d’un emploi ou d’un employeur. L’environnement professionnel doit rimer avec une forme d’épanouissement, susciter des émotions. Comprendre cela, c’est la meilleure façon d’attirer, et de retenir, les meilleurs candidats.»


Autres actualités

30 septembre 2021

Fanny Gantin, la passion du service

Toute nouvelle membre de HR Vaud, Fanny Gantin, PA chez STERIS à Rolle, a choisi...

En savoir plus
23 juin 2021

Retour sur le webinaire “Durabilité @ HR Vaud” du 15 juin 2021

Cette conférence, diffusée en direct depuis le Lausanne Palace a été co-animée par les membres...

En savoir plus
7 juin 2021

Fabio Corelli, des chiffres et des hommes

Membre de HR Vaud depuis environ trois ans, Fabio Corelli est responsable rémunération et fonds...

En savoir plus